Partagez | .
 

 Until your breathing stops Δ ft. Eloane, Mattys & Matthew

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

ROMAINE ✤ fille de cérès


MessageSujet: Until your breathing stops Δ ft. Eloane, Mattys & Matthew   Dim 13 Avr - 20:26



Until your breathing stops

Les pas de la jeune fille martelaient le sol de la forêt. Ici, Allyson se sentait dans son élément. Au milieu de la nature, elle se sentait plus qu'heureuse. Sa mère étant Cérès, ça n'avait rien de bizarre. Mais se sentir bien au milieu d'une forêt où un monstre pouvait surgir à tout moment, c'était plus étonnant. Allyson tritura son anneau, prête à le transformer en glaive à tout moment. La jeune fille n'était pas une guerrière, elle préférait largement le confort de l'infirmerie où elle officiait. Mais là, c'était une situation particulière. Loin du camp Jupiter, elle était en quête. Elle avait eu l'idée folle de se proposer. Maintenant, elle commençait à regretter. Heureusement, elle n'était pas seule. Sa meilleure amie Eloane était également du voyage. Malgré la présence de la blonde, Allyson ne se sentait pas à sa place parmi le petit groupe de romains. Elle n'était pas une guerrière, comme la plupart d'entre eux. Simplement une infirmière pacifiste qui avait pensé qu'on pouvait avoir besoin de ses dons médicinales dans une quête de cette envergure. Et puis bon, son contrôle sur la nature et la météo pouvait aussi servir. Allyson leva les yeux au ciel et, à la cime des arbres, aperçut un coin de ciel bleu. Mais son visage s'assombrit quand un nuage fit son apparition. D'un geste de la main, la fille de la Nature le fit disparaître.
Allyson jeta un coup d'oeil à ses compagnons de marche. Le grand groupe s'était un peu dispatché et la jeune fille se retrouvait à marcher avec sa meilleure amie, Eloane, et deux grecs qu'ils avaient sauvé puis fait prisonniers. Elle ne comprenait pas vraiment la démarche qu'avait prise Zoella mais la fille de Trivia était sa supérieure, Allyson ne pouvait pas contredire ses décisions. C'est pourquoi elle surveillait deux grecs, sûrement plus âgés qu'elle. Si Eloane semblait plutôt bien sympathiser avec le brun, le blondinet restait muet. La fille de la Nature eut un rictus amusé en voyant sa meilleure amie discutait avec son captif. Si Nate pouvait la voir... Allyson secoua la tête, amusée. Elle savait que ces deux-là allaient finir ensemble, c'était indéniable. Même si Eloane refusait de l'admettre. Silencieusement, elle se rapprocha du blondinet. Elle était chargée de le surveiller mais elle ne voulait pas être un geôlier. Si elle pouvait sympathiser avec lui, ça ne serait pas mal. Et puis qui sait, la civilisation grecque pouvait amener de bonnes choses aux romains. Allyson marcha aux côtés du grec, ne parlant pas pour le moment. Elle n'était pas une de ces filles populaires, instantanément à l'aise en public. Elle était un peu plus réservée, mais pas trop non plus. Elle était appréciée de la plupart de ses camarades, mais pas autant que son jumeau. Le coeur de la jeune fille se serra lorsqu'elle pensa à Julian, resté au camp. Ils étaient inséparables, autrefois. Maintenant, ils se voyaient à peine. Et on ne pouvait pas dire qu'ils avaient eu des adieux remarquables. Julian s'était contenté de la prendre dans ses bras et de lui déposer un bisous sur le front avant de s'empresser de rejoindre ses amis. Et les filles qui le suivaient partout. Allyson les détestait. Vraiment, elles ne pouvaient pas tourner autour de quelqu'un d'autre ?
La brunette releva la tête et contempla le mystérieux jeune homme. Elle ne connaissait même pas son nom. Ou même son parent divin. Et s'il était un fils de Déméter ? Devait-elle le compter comme son frère ? Elle finit par rompre le silence, s'adressant au garçon. « Je suis Allyson. » Elle s'arrêta de marcher, pour être plus tranquille, avant de poursuivre. « Fille de Cérès. » Elle sourit au garçon. Par pitié, pourvu qu'il soit gentil et qu'elle ne se fasse pas remballer ! « Et toi ? » Elle fixa un instant le grec, avant de détourner le regarder et de le fixer sur son amie. Pourquoi le sien était coopératif ?

made by LUMOS MAXIMA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ROMAINE ✤ fille d'apollon


MessageSujet: Re: Until your breathing stops Δ ft. Eloane, Mattys & Matthew   Mer 16 Avr - 19:52


 
Until your breathing stops
Allyson & Mattys & Matthew & Eloane

 
Eloane avait accepté la quête quand on l’avait mentionnée dans les personnes qui partaient. Ce n’était pas vraiment une option de refuser quand on était dans la cohorte une, la meilleure. A la base, ça devait être une quête basique, des harpies trainaient sur une île beaucoup trop proche du camp, ils devaient s’y rendre et les tuer. Sauf qu’une fois rendu sur place en bateau, ils  avaient eut le droit à une ile cauchemardesque et un super cadeau sous le forme d’un groupe grec. Le cadeau n’était pas si pourris que ça au final puisqu’il y avait quand même pas mal de beaux garçons dans le lot chez les grecs. Et elle avait hérité de la surveillance de l’un d’eux par Zoella donc elle n’allait pas se plaindre au final. Non vraiment pas se plaindre parce qu’elle allait pouvoir s’amuser à draguer le grec tranquillement sans qu’on puisse lui reprocher de rendre jaloux Nate. Il n’était pas là, il ne pouvait donc pas savoir ce qu’elle faisait. Le seul problème c’était Allyson, sa meilleure amie, sa confidente qui était là et qui essayait de la rapprocher de Nate. Elle avait sentie son regard sur sa nuque alors qu’ils quittaient la grotte des harpies. C’était clair qu’Allyson n’hésiterait pas à lui faire des reproches si elle pensait que ça allait trop loin sa tentative. Et malgré ça, elle n’arrivait pas à s’énerver réellement contre elle, non elle était juste profondément agacée de ce comportement d’entremetteuse. Nate était un crétin qui croyait que tout le monde l’aimait à cause de sa mère : Vénus. Sauf que c’était faux, qu’elle ne l’aimait pas, elle n’était même pas attirée par ce type qui devait utiliser ses dons sur elle pour obtenir quelque chose. Elle ne savait pas pourquoi il avait décidé de jeter son dévolu sur elle et ça l’énervait. Parce que le coup du destin ou de la femme de sa vie, c’était une vaste blague qu’il racontait pour essayer d’amadouer son entourage. Le pire c’est que ça marchait et que ce crétin arrivait à avoir certaines dans sa poche. Un vrai crottin d’éléphant en somme.

Eloane avait vu le groupe commençait à se séparer en petit îlot de surveillance autour des grecs et elle s’était tournée vers son grec assignée. Jouée la geôlière revêche qui le fixerait tout le long du trajet pour éviter une rébellion, ne la tentait pas du tout. Il était plus mignon le garçon, à peu près de son âge d’après ce qu’elle voyait et il avait les cheveux blonds comme elle. Hésitant sur comment engager la conversation avec un demi-dieu d’une autre civilisation, elle jeta un rapide coup d’œil vers Allyson pour voir qu’elle n’en menait pas plus large. Finalement, elle se tourna vers le blond vachement mignon et esquissa un sourire avant de se présenter. La conversation débuta rapidement puisque Matthew, c’était son prénom, attaqua rapidement le sujet de comment ça se passait pour eux, dans leur camp. Eloane entreprit de lui expliquer doucement tout en évitant de donner des détails trop poussés sur eux, au cas où il chercherait à détruire leur refuge. Elle n’avait rien contre le garçon mais elle savait que les grecs et les romains ne s’étaient jamais entendus. Puis, c’était un fils d’Athéna l’équivalent de Minerve chez eux, à moins que se soit l’inverse vu que l’empire romain était après les grecs, niveau historique parlant. Mais une chose restait sur, c’était un fils d’une déesse sage, intelligente et guerrière, à ne surtout pas sous-estimer. Eloane finit par sourire à Matthew et a vraiment se détendre à ses côtés commençant même à lui retourner ses questions quand elle vit Allyson qui semblait ne pas trop savoir quoi faire avec son prisonnier. « C’est qui le garçon, là bas ? Avec mon amie… Il n’a pas l’air très causant pourtant c’est rare de ne pas parler avec elle. Elle a tendance à en apprendre beaucoup simplement parce qu’on se confie à elle sans pouvoir s’arrêter… C’est assez désagréable quand elle essais de nous faire la morale ensuite sur nous… Et là, je vais me prendre une remarque parce que je suis beaucoup trop proche de toi à ses yeux alors que Nate est resté à la base… » Eloane avait désigné le demi-dieu qui était près d’Allyson au début de sa phrase. Elle n’avait pas quitté Matthew des yeux en faisant son petit discours, hors de questions qu’il s’échappe parce qu’elle regardait comment sa meilleure amie s’en sortait. Mais elle avait finit par détourner les yeux en croisant le regard de la file de Cérès, son regard impénétrable lui avait rappelé Nate et le discours de moral qui viendrait surement ce soir. Allyson la connaissait assez bien pour savoir qu’elle séduisait juste pour faire enrager Nate et le faire lâcher prise aussi, enfin ça c’était son excuse pour continuer de se voiler la face le plus longtemps possible.

 
© EKKINOX

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Two o'clock in the morning, something's on my mind. Can't get no rest; keep walkin' around. If I pretend that nothin' ever went wrong, I can get to my sleep. I can think that we just carried on. This is the hardest story that I've ever told. No hope, no love, no glory. Happy endings gone forever more. I feel as if I'm wasted. And I'm wastin' every day.

   (c) Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

GREC ✤ fils d'athéna


MessageSujet: Re: Until your breathing stops Δ ft. Eloane, Mattys & Matthew   Jeu 17 Avr - 16:53

Prisonnier. C’était une situation difficile à accepter pour Matthew, surtout avec la présence de deux enfants d’Athéna. Mais le pire de tout était l’inconnue que représentait leur capture. Pourquoi les avait-on capturés ? Pourquoi les gardait-on prisonnier ? Les harpies n’étaient pas connues pour leur grande intelligence. Bien au contraire, elles étaient mues par leurs instincts et rien d’autres. Alors la question de conserver dix demi-dieux grecs apparaissait plus que légitime. Dire qu’il avait senti que cette quête cachait quelque chose de particulier, toujours faire confiance à son instinct, c’était pourtant la base. Son esprit n’arrêtait pas de ressasser ces questions, tout en tentant d’élaborer un plan de sauvetage ; malheureusement, ses contacts avec Helen étaient difficiles vu la distance les séparant et l’ouïe fine de leur geôlier. Et puis l’inquiétude gagnait le fils d’Athéna non pour lui-même, mais pour ses amis à la colonie. Le pensait-il déjà mort. Y’avait-il eu une expédition de sauvetage organisée. De toute manière, leur lieu de captivité semblait bien mystérieux pour le peu qu’il avait pu en voir. Il avait été présomptueux sur ses propres capacités avant de partir, et il repensait amèrement aux paroles prononcées à ce moment-là. Matt ne sut dire exactement son temps d’emprisonnement lorsqu’ils furent trouvés par le groupe le plus inattendu, des demi-dieux romains. Enfin c’est ce que compris le blond de leur bribe de discussion. Leur situation s’améliorait-elle ou empirait-elle, il n’aurait su le dire à ce moment-là. Ils troquèrent des geôliers contre d’autres, et se retrouvèrent sous haute surveillance. Des romains. Ce constat fut un peu difficile à assimiler, même si des lectures faites quelques années auparavant prenaient à présent tout leur sens.

Matthew resta discret, se contentant d’observer et d’analyser les choses comme à son habitude. Le rapport de force n’était pas équitable, et en leur défaveur mais ce n’était pas un réel problème en soi. Le fils d’Athéna était partagé entre sa curiosité naturelle, son envie d’en apprendre et la réflexion d’un plan d’évasion pour les siens. Bien que libre, ils étaient prisonniers et leur sort restait tout autant inconnu. Si les légendes et les rumeurs se confirmaient, grecs et romains ne faisaient pas les meilleurs alliés. Bien au contraire. De vieilles rancunes s’éternisaient entre eux. Au moins pour le moment, les grecs étaient conduits vers les bateaux pour se rendre au camp romain. C’était déjà une bonne chose. Pour le moment, le jeune homme se contenta de marcher simplement et de discuter avec sa gardienne attitrée pour l’instant. De toute manière, ce n’était pas le moment de tenter une échappée. Il était impossible de savoir combien de romains gardaient les bateaux, et ces derniers représentaient leur seule chance de fuite de l’île. Pour le moment, il se contentait de réfléchir à ce qui allait se passer et préféra mettre de côté la question de l’évasion pour plus tard. Autant attendre d’avoir été ramené aux Etats-Unis avant de penser à ce genre de choses. Et puis le fils d’Athéna souhaitait en apprendre plus sur les romains, sa gardienne semblait encline à discuter et même plutôt avenante contrairement à d’autres. Elle donnait l’impression d’être moins revêche que les autres. Rapidement, Matthew apprit qu’elle s’appelait Eloane, qu’elle était fille d’Apollon et centurion. Même si il apprit des choses sur leur fonctionnement, elle n’avait encore donné aucune information sur le camp en lui-même.

Eloane était sympathique, et d’une compagnie très agréable. C’était aussi une magnifique jeune femme, très rayonnante. Si ce n’était leurs armes et les regards suspicieux que lançaient les romains, on aurait pu croire à un voyage de colonie de vacances. Matthew restait prudent malgré tout, et profitait de ce répit pour étudier les romains, ainsi que les grecs. Il était capable d’observer attentivement tout en menant une discussion. Toute information pouvait s’avérer utile à un moment ou un autre. Son attention se portait souvent sur Mattys, et sa geôlière, qui marchaient légèrement devant eux. Il connaissait assez son ami pour savoir que c’était l’élément imprévisible, il pouvait se montrer un prisonnier docile ou décider d’un coup que la situation l’incommodait et tenter une folie. Matt espérait que sa présence le dissuaderait d’agir à la légère, car il ne doutait pas que les romains pourraient aisément passer de la manière douce à la manière forte ; d’ailleurs, certains n’attendait probablement que ça.


_ « C’est un fils de Poséidon… Neptune chez vous je crois. Il est comme un animal sauvage, il faut un peu de temps pour l’apprivoiser et puis cela dépend de son humeur. » Il marqua une pause, et sourit à son interlocutrice. « Rester captif des harpies pour se retrouver à nouveau captif de romains n’est pas une situation très plaisante. Bien que votre méthode est plus appréciable que la précédente. »

Matthew, contrairement à Eloane, laissait se regard parcourir les rangs des romains et des grecs, le paysages ainsi que toute autre chose s’offrant à sa vue. La colonne s’était un peu éparpillée, phénomène naturel ou forcé par les gradés romains, il n’aurait su le dire. Ce n’était ni une bonne ni une mauvaise nouvelle en soi. Il espérait juste que ses camarades attendraient d’être sur le continent avant de tenter quoi que ce soit. Parce qu’autant le dire franchement, il doutait que les grecs se laisseraient emmener au camp Jupiter sans protester ; lui-même n’avait aucune envie de remettre son sort entre les mains de la légion. Les rancœurs peuvent être tenaces, et il doutait que tous soient aussi bien disposés qu’Eloane à son égard. D’ailleurs, Matthew n’avait même pas remarqué les œillades de son interlocutrice. Dans le but de continuer la conversation, autant par réel intérêt que par envie de passer le temps, le blond reprit la parole.

_ « Qui est ce Nate dont tu parlais ? Et pourquoi te prendrais-tu une remarque ? Est-ce si gênant de discuter avec l’un d’entre nous. Ce n’est pas comme si je tentais d’obtenir des informations confidentielles, ou que tu en fournissais d’ailleurs. La plupart d’ailleurs pourrait être déduite par simple observation. »

En effet, les romains étaient très disciplinés et très traditionnalistes d’une certaine manière. Il suffisait de regarder les médailles, et certains accessoires pour trouver une sorte de hiérarchie. Elle n’aurait pas été aussi complète sans les explications d’Eloane, mais il aurait été en mesure d’en établir une assez proche de la réalité. Leur méfiance envers les grecs était palpable et visible. Matthew reporta son attention sur la romaine, toujours aussi sympathique.

_ « Peut-être souhaites-tu que j’arrête de parler pour le moment. Je ne voudrais pas t’attirer des ennuis. »

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
" L'homme sage apprend de ses erreurs,
L'homme plus sage apprend des erreurs des autres. "
⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Until your breathing stops Δ ft. Eloane, Mattys & Matthew   

Revenir en haut Aller en bas
 

Until your breathing stops Δ ft. Eloane, Mattys & Matthew

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Présentation d'Eloane Bradford [Validée]
» [RP] Baptême de Celya
» 03. The bus stops at the crossroad of our lives.
» anubis ▬ breathing doesn't mean you're alive ; u.c'
» Ethan Nightingal - My head's underwater but I breathing fine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OLYMPUS SOLDIERS ::  :: lieux de quêtes :: île des harpies :: est-