Partagez | .
 

 « On a tous une histoire, aussi dramatique soit-elle. » Gabrielle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

GRECQUE ✤ fille de némésis


MessageSujet: « On a tous une histoire, aussi dramatique soit-elle. » Gabrielle    Lun 21 Avr - 17:39


Gabrielle Sevenwood
L'enfer est bien plus attractif que les cieux.


I just came to say hello
prénom ✤ Gabrielle nom ✤ Sevenwood âge ✤ 18 ans âge en arrivant au camp ✤ 13 ans date et lieu de naissance ✤  21 Janvier, à San Francisco parent divin ✤ Némésis origines/nationalité ✤ Américaine  orientation sexuelle ✤ Hétérosexuelle statut civil ✤ Célibataire pouvoirs ✤ Manipuler les armes avec aisance, et avoir le pouvoir de rendre colérique une personne, par sa simple présence. armes maîtrisées ✤ Épée, dague, l'arc.responsabilités au sein du camp ✤ groupe ✤ Logos avatar ✤ Dianna Agron caractère ✤ Ambitieuse - Arrogante - Artiste - Patiente - Audacieuse - Colérique - Anticonformiste - Cultivé - Fière - Directe - Franche - Fidèle - Hautaine - Imprudente - Impulsive - Juste - Optimiste - Rancunière - Sage.

some stuff we'd like to know
Que penserai-tu d'une éventuelle rencontre avec une autre civilisation ? Pourquoi pas ? Pour dire vrai, je n'en ai que faire. Je n'ai jamais cherché à me mélanger dans ma propre civilisation, je doute qu'en rencontrer une autre puisse m'intéresser. Mais sait-on jamais. Je ne suis ni pour, ni contre.

✤ Souhaiterai tu que le système de recrutement pour les quêtes change ? Ça ne te pose pas de problème que ce soit toujours les pensionnaires populaires qui y participent ? Si cela me pose un problème ? Je n'en sais rien. Oui et non. Dans un certains sens, cela demeure pratique et nécessaire, pour que les plus adeptes ne soient guère ralentis par les plus faibles. Car dans la vie, n'est-ce-pas la loi du plus fort qui prime ? Certainement. Cela permettra probablement aux moins talentueux de ne guère se sentir dépassés par les événements. Mais dans un certain sens, je dois avouer que là-dedans règne une certaine injustice, pour la simple et bonne raison que l'on nous place tous dans une case, et cela prouve que dans le fond, nous ne sommes point unis, que nous ne sommes pas pareils. C'est dommage, je suppose. Chacun devrait avoir sa chance d'aller en quête.

Est-ce que le fait d'être un demi-dieux te convient ? Je ne veux pas être ici. Mais pourtant, je dois m'en contenter. J'ai perdu mon père à l'âge de mes douze ans, et j'ai découvert ma particularité qu'un an plus tard. Ma mère est la déesse de la vengeance, par conséquent, l'on peut dire que je ne suis pas très bien tombée. Je ne lui ressemble pas, et je ne veux point lui ressembler. En fait, dans le fond, je m'en fous. Si cela me convient ? Pas réellement. Ce combat n'est pas le mien, mais je me dois de faire partie de cette colonie contre mon gré. J'y ai pris goût, je dois l'admettre, mais je n'ai pas choisi cette vie, qui elle, est venue à moi, telle une condamnation.

✤ Que pense tu des amazones ? Serai tu d'accord pour les aider ou est-ce que tu préférerai les laisser se débrouiller seules ? Elles ne m'apportent rien de particulier, et pour dire vrai, je ne pense rien d'elles. Si je souhaite les aider ? Pas réellement. Du moins, cela ne fait pas parti de mes préoccupations.

this is me
Azy, je suis une merde pour les présentations moi.    Bon bah...je m'appelle Safia ! ** Je suis en deuxième années de lettres modernes, et j'avoue adorer ce que je fais, sisi AIGHT !   Ma plus grande passion est l'écriture, même si je dois avouer l'avoir assez négliger, ces derniers temps.   J'ai 22 ans 8D Et oui, je suis une putain de vieille, mais bon, c'est la vie.   Enfin, j'ai trois ans d'âge mental, mais c'est un détail.   Sinon j'adore pretty little liars, shameless, et skins ♫ Cette petite présente fut brève, mais j'espère qu'elle sera efficace.   WAZAAAAAAAA  


Dernière édition par Gabrielle Sevenwood le Lun 21 Avr - 20:11, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

GRECQUE ✤ fille de némésis


MessageSujet: Re: « On a tous une histoire, aussi dramatique soit-elle. » Gabrielle    Lun 21 Avr - 17:40

histoire
Introduire une goutte d'anarchie, bouleverser l'ordre établi, et tout devient brutalement...chaotiques.


« Papa, je t'en supplie, ne me laisse pas » Ma voix tremblait, mon cœur était en alerte, ma tête était sur le point d'exploser, tant je n'arrivais plus à encaisser. Il ne pouvait pas, il ne pouvait point me laisser ainsi, aussi tôt, c'était contre-nature, inhumain. J'avais encore besoin de lui, besoin de son sourire, besoin de son soutien. Sa lumière semblait s'éteindre à petit feu, la mort résonnait déjà dans ma tête, tel un terrible chant d'affliction. Les murs blancs de cet hôpital m'angoissaient au plus haut point, ces enfoirés de docteurs voulaient la laissé mourir ici, face à ce décor morbide et sans nul charme. Les larmes roulaient le long de mes joues, telles des traîtresses, ayant beaucoup trop été retenues par de simples cris étouffés. Je ne pouvais pas, je ne voulais pas, le voir partir était pire que tout, pire que la mort en elle-même. Allongée sur ce lit de fortune, il semblait ailleurs, son sourire n'avait point disparu. Papa semblait apaisée, Papa ne souffrait à présent plus, il souriait aux anges, tel un nourrisson découvrant la vie. Sa main toujours sur ma joue pour essuyer mes larmes, il me supplia de ne point le pleurer, de continuer ma vie, car selon lui, j'étais promise à un grand avenir; quel avenir ? Que pouvait bien signifier le mot futur pour une fille comme moi ? Je n'arrivais nullement à me projeter sans lui, sans celui qui m'avait donné la vie et aimer, malgré mes conneries. Je craignais le monde sans papa, je craignais l'hostilité de cette vie, cette hypocrisie qui m'avait toujours dépassée. « Promets moi d'être toujours là » Je regrettai bien vite mes mots, quand ses yeux s'humidifièrent à leur tour. Je serrai sa main davantage, lui adressant un sourire, qui ressemblait plus à une grimace qu'autre chose. Ce cancer lui avait assez déchiré le cœur, je me devais de le laisser partir, en paix. Je m'en voulais de mon égoïsme, de ma bêtise. Je n'avais point été assez à l'écoute, je l'avais cru invincible, tant sa force demeurait des plus grandes. Mais comme toute histoire fabuleuse, le héros se devait de mourir à la fin. « Je te le promets, mon ange » Dit-il, dans un souffle qui demeurait presque inaudible.

Ses yeux se fermèrent tout doucement, il tombait peu à peu dans un profond sommeil et je l'en empêchai pas. Sans lâcher sa main, je posai ma tête contre le mur, m'affalant davantage sur le dossier de ma chaise. À mon tour, je fermai les yeux, voulant me remémorer des jours meilleurs, avant ce chaos qui était arrivé sans crier gare. Je m'étais pendant longtemps demandée, où tout cela avait bien pu commencer et comment cette éternelle déchéance avait pu s'abattre sur notre famille, pourtant si unie. Autrefois, nous étions tout ce qu'il y avait de plus heureux, la famille parfaite, même si nous n'étions qu'à deux. Le cancer avait montré ses premiers symptômes il y a de cela deux ans, je n'avais rien vu. Mon père avait tout fait pour me cacher sa maladie, pour me préserver de l'inquiétude, jusqu'à me mentir pour ne point souiller mon âme. Je lui en avais longtemps voulu, bien que cette haine intérieure m'était destinée. Je m'en voulais de mon aveuglement, je m'en voulais de ne point avoir entendu son cœur, devenu trop bruyant, de ne point avoir vu son regard se noircir, sa détresse. Je me mordis la lèvre inférieure, essayant de nouveau de retenir mes larmes, je ne pouvais point m’effondrer, pas devant mon père. Je le savais, c'était la fin, mais je ne voulais point qu'il emporte le poids de ma souffrance dans la mort, il méritait de s'en aller en paix. Une nouvelle fois, je laissai libre champ à mes larmes, ne me retenant plus. Mon père en avait fait des erreurs, en avait fait des conneries, mais il demeurait à tout jamais l'ange de ma vie, mon rayon de soleil dû à sa trop grande légèreté. Sans mon père, je ne demeurais qu'un pauvre mouton égaré, dans ce monde beaucoup trop vaste pour moi. Je me mis à fredonner une chanson, une musique que je pouvais écouter en boucle, mais que pourtant, papa détestait. Peut-être que cela le pousserait à rester en vie, uniquement pour me sermonner, me hurler son agacement. Une autre larme tomba, que j'essuyai d'un revers de manche, pour ne point paraître plus faible que je ne l'étais déjà. Dans ce monde, tout n'était que dans l'apparence, nous étions tous condamner à paraître, nous perdant nous même dans le chemin de l'hypocrisie.

Je sursautai à l'entente d'une sonnette et me redressai, horrifiée. Je regardai les machines, l'une d'elle qui affichait une ligne raide, celle de son exécution. Il partait, il s'en allait. Je sortie en trombe de la chambre, hurlant à l'aide, bousculant des personnes sur mon passage, me fichant d'être prise pour une folle. Entendant le signal d'alerte, des dizaines d'infirmières s'étaient dirigées vers la chambre, me bousculant à leur tour. Je restai derrière la fenêtre vitrée, m'appuyant sur le mur, le regard vide.

Je ne réalisai son départ que lorsque l'on leva les draps sur lui, lorsque j’aperçus son corps inerte. Je me laissai glisser le long du mur, le regard toujours vague, aussi mort, car je l'étais, mon âme s'en était allée avec lui. Je claquai ma tête contre ce mur, échappant un cri étouffé. Je me sentais sombrer dans la folie, ma vie s'était arrêtée, papa avait emporté tout ce qu'il y avait de bon en moi. Que Dieu me pardonne, mais j'avais perdu toute foi en ce monde, toute foi en lui, bien que je ne puisse être égoïste. Pourquoi une telle affliction ? Pourquoi les choses ne demeuraient guère simples pour une jeune femme comme moi ? Je n'avais que douze ans et me voilà désormais amputé de tout ce qu'il y avait de plus cher à mes yeux. Pourtant, je me devais de rester forte, d'être celle que j'avais toujours été, celle qui gérait toutes les situations. Papa comptait sur moi, il n'était guère question de s’effondrer, bien que je sois ravagée de l'intérieur, détruite. Ne cachant plus mes larmes, je m'étais relevée et m'étais approchée de la vitre, dans laquelle je posai mes doigts. C'était trop dur pour moi, je ne savais si j'allais pouvoir assumer la disparition d'un père, l'ignorance d'une mère. Mon cœur battait douloureusement, comme s'il voulait m'arracher la poitrine, me tuer à mon tour. Je fermai doucement les yeux, murmurant des adieux, lui murmurant à quel point je pouvais l'aimer, au delà de toutes mesures, comme celui-ci le disait si bien. Je savais que d'où il était, il m'entendait et qu'il ne faillirait point à sa promesse, celle d'être toujours là, auprès de moi. « Adieu papa, je t'aime, et je ne t'oublierai jamais ».

----------

Ce que je fous là ? Je n'en sais rien. Je ne sais plus. Les choses se bousculent dans mon cerveau ; tellement. Je rêve. Je rêve, c'en est certain. Perdue, je me dirige vers toutes ces personnes, ayant traverser. L'entraînement a été rude, et je ne comprends point à quoi cela pourra me servir. Mais qu'importe, je me dois d'écouter, de faire ce que l'on me dit, et tout cela, sans trop faire de vagues. Bien que, par je ne sais quel miracle, je manie les armes à la perfection, je ne me sens point à ma place ici. Je me contente de regarder le monde autour de moi, de le scruter, méfiante. Toutes ces légendes, que je croyais purement fictives, sont vraies, et cela me tue. Cela me tue, car je ne sais point dans quel monde je vie ; ce monde de fous. Je suis la fille de Némésis, la déesse de la vengeance. Pourtant, je me sais si différente d'elle. Je ne l'ai jamais vu, et dans le fond, peut-être que ce ne sera pas nécessaire ; je l'espère. Ainsi débute mon histoire. Ainsi débute ma nouvelle vie, que je sais d'avance chaotiques ; dramatique.




Dernière édition par Gabrielle Sevenwood le Lun 21 Avr - 19:19, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ROMAINE ✤ fille d'iris


MessageSujet: Re: « On a tous une histoire, aussi dramatique soit-elle. » Gabrielle    Lun 21 Avr - 17:53

Tu pues du cul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

GREC ✤ fils de persephone


MessageSujet: Re: « On a tous une histoire, aussi dramatique soit-elle. » Gabrielle    Lun 21 Avr - 17:53

Je suis d'accord. Va te laver, gueuse.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
FEAR & LOATHING
©️ ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

GRECQUE ✤ fille de némésis


MessageSujet: Re: « On a tous une histoire, aussi dramatique soit-elle. » Gabrielle    Lun 21 Avr - 17:54

Toupoudoukou toi-même. Allez au diable.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

GREC ✤ fils de persephone


MessageSujet: Re: « On a tous une histoire, aussi dramatique soit-elle. » Gabrielle    Lun 21 Avr - 19:34

Tu pues toujours.

félicitations !

Bienvenue chez les fous What a Face tu viens d'être validé, et avant de pouvoir commencer à rp voici quelques sujets dans lesquels tu devra passer. Tout d'abord nous t'invitons à lire le règlement si ce n'est pas encore fait, tu pourras ensuite aller recenser ton avatar et poster une fiche de lien et de rp. N'oublie pas de recenser ton personnage ici s'il s'agit d'un demi-dieux, et s'il possède une quelconque responsabilité chez les amazones, romains ou grecs, merci d'aller le signaler dans le sujet approprié afin d'éviter les malentendus Bon jeu parmi nous, et au plaisir de te voir en action (aucun sous-entendu ici, esprits pervers passez votre chemin )

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
FEAR & LOATHING
©️ ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: « On a tous une histoire, aussi dramatique soit-elle. » Gabrielle    

Revenir en haut Aller en bas
 

« On a tous une histoire, aussi dramatique soit-elle. » Gabrielle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une rose aussi belle soit-elle peut cacher une guêpe. [Terminé]
» Journée internationale ( Très court et histoire vraie)
» (H) JACK O'CONNELL ⊱ elle cherche tes yeux dans tous les regards qu'elle croise.
» Il faut de tous pour faire un monstre [pv Elle]
» [Évènement] Bal de Noël ~ [PISTE DE DANSE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OLYMPUS SOLDIERS ::  :: l'épreuve de Lupa :: présentations validées-