Partagez | .
 

 Matthew Rivers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

GREC ✤ fils d'athéna


MessageSujet: Matthew Rivers   Sam 5 Avr - 22:07


Matthew Rivers
Plus les circonstances seront contre toi, plus ta force intérieure sera éclatante.


I just came to say hello
prénom ✤ Matthew nom ✤ Rivers âge ✤ 20 ans âge en arrivant à la colonie ✤ 10 ans date et lieu de naissance ✤ 19 Septembre, à Baltimore parent divin ✤ Athéna origines/nationalité ✤ Américain  orientation sexuelle ✤ Hétérosexuel statut civil ✤ Célibataire pouvoirs ✤ Grande intelligence et culture générale supérieure à la moyenne - commun à tous ses demi-frères et soeurs, Agilité et mémoire surdéveloppés ainsi que le don très rare de pouvoir deviner les prochains mouvements de ses ennemis. armes maîtrisées ✤ Epée et bouclier le plus souvent, mais de temps, il affectionne de combattre avec deux épées. Il n'est pas mauvais avec une lance. Cette diversité est née de dix ans d'entraînement à longueur d'année au sein de la colonie. objets ✤ Matthew possède un bracelet de cuir, qui une fois fermé autour de son poignet le rend invisible. C'est un cadeau de sa mère obtenu lors de son périple de Baltimore à New York alors qu'il était âgé de 10 ans. responsabilités au sein de la colonie ✤ Conseiller du Bungalow Six d'Athéna groupe ✤ Logos avatar ✤ Luke Mitchell caractère ✤ Matthew est une personne observatrice, calme et posée. Comme son ascendance le laisse présager, il prend souvent le temps d’analyser les choses avant de foncer tête baissée. Cependant sa véritable force reste sa faculté d’adaptation impressionnante, après tout c’est au cœur de l’action que les meilleures stratégies prennent naissance. C’est un ami fidèle et loyal, jugeant les personnes sur leurs actes et leurs capacités plus que sur leurs paroles et leurs apparences ; bien que réfléchi, il peut se montrer impulsif et prompt à l’action pour protéger un proche ou tout simplement lui apporter son aide. C’est un guerrier redoutable, qui devient encore plus dangereux à chaque instant de préparation qu’on lui offre. Il est très sociable, et jovial bien qu’il reste prudent dans ses paroles et ses confidences. Le jeune homme possède une très grande confiance en soi, frisant souvent avec l’arrogance d’être le seul à tout savoir. Cependant, il ne se montre jamais hautain ou condescendant. Son obstination est légendaire, et il se montre un interlocuteur difficile à convaincre lorsqu’il est persuadé d’avoir raison. Certaines personnes arrivent malgré tout à le raisonner plus facilement que d’autres, tout dépend du degré de confiance qu’il accorde à l’intéressé.

some stuff we'd like to know
Que penserai-tu d'une éventuelle rencontre avec une autre civilisation ? Une question intéressante. Après tout, il serait sot de croire que les grecques sont les seuls à exister. J'avoue que je serais intrigué par la découverte de cette nouvelle civilisation, tout en restant méfiant. L'histoire nous a appris que lorsque deux civilisations qui se rencontrent, cela peut parfois tourner à la guerre. Après serais-je en mesure d'accepter leurs croyances et coutumes, je ne suis pas en mesure de le dire pour le moment. J'aviserais le moment venu... mais je pense que la curiosité et la découverte l'emporteront dans un premier temps !

Souhaiterai tu que le système de recrutement pour les quêtes change ? Ça ne te pose pas de problème que ce soit toujours les pensionnaires populaires qui y participent ? Hum... pour moi c'est un véritable problème. On ne choisit pas les pensionnaires pour leurs qualités, ou pour leur apport à une quête mais par affinité. Ce n'est pas la pire des solutions, mais elle est loin d'être idéale et la plus adéquate. Il est difficile dans ces circonstances de faire ses preuves, et de se faire un nom si je peux le formuler ainsi. Je pense effectivement que ce système devrait être changé, et que les choix devraient se faire en fonction des nécessités de la quête. Peut-être Chiron serait un meilleur juge pour prendre cette décision, même si je doute qu'il accepterait une telle tâche.

Est-ce que le fait d'être un demi-dieux te convient ? Je ne me pose pas cette question. Je suis comme ça, je n'ai connu que cela et je fais avec. Cela présente évidemment des avantages, et des inconvénients mais comme tout dans la vie quand on y réfléchit. Après si je devais être honnête, je pense qu'en sachant ce que je sais, je ne voudrais pas devenir un " simple mortel ". L'ignorance est un défaut à mes yeux ! On peut ne pas comprendre, mais ignorer est un crime. Evidemment, ce n'est qu'un point de vue très personnel.

Que pense tu des amazones ? Serai tu d'accord pour les aider ou est-ce que tu préférerai les laisser se débrouiller seules ? Une question amusante en soi. Finalement, elle relève de la première question : elle représente une civilisation différente de la nôtre. Je les aiderais si cela pouvait éviter des drames et des morts inutiles, mais je préfère globalement ne me pas me mêler de leurs affaires pour éviter tous problèmes. Elles sont très fortes, mais leur isolationnisme très prononcé est autant une force qu'une faiblesse.

this is me
Bon bah me voilà Baian. Je suis un grand fan de PJ... j'ai vu les films, et lu les livres même si j'attaque les héros de l'olympe seulement maintenant. C'est un univers intéressant, et riche. Après que dire d'autres, si vous voulez en savoir plus, posez moi des questions !


Dernière édition par Matthew Rivers le Mar 8 Avr - 20:31, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

GREC ✤ fils d'athéna


MessageSujet: Re: Matthew Rivers   Sam 5 Avr - 22:07

histoire
Ne regrettons pas le passé, ne nous préoccupons pas de l'avenir : ne pensons qu'au présent


Tout commença avec un brillant physicien, en quête d’une grande découverte devant révolutionner ce domaine. Cependant, après deux ans de recherches, il semblait patauger un peu dans ses idées et bien que persuadé de suivre le bon chemin, la solution lui échappait constamment et de peu. Alors que tout espoir semblait perdu pour lui, une jeune femme d’une étrange beauté et aux yeux gris insondables fit irruption dans sa vie. D’ailleurs, après son départ, le scientifique se demanda régulièrement comment il l’avait rencontré, pourquoi l’avait-il embauché… Puis elle disparut de sa vie de la même manière qu’elle y était apparue. Ce qui lui plut ne fut ni son physique ni ce regard empli d’une sagesse surnaturelle mais plutôt son intelligence et son esprit d’analyse étonnant. Ce sentiment semblait être réciproque. Une osmose se produisit entre leurs esprits, et le chercheur semblait avoir trouvé une sorte de muse. Les recherches aboutirent, même si le résultat ne fut pas à la hauteur des attentes de l’intéressé. Son travail avait atteint son but, et sa renommée augmenta encore – si tant est que cela soit possible. Dès que l’objectif fut atteint, le physicien perdit son assistante du jour au lendemain. Aucune lettre ni même aucune explication quelconque. L’homme se contenta de reprendre sereinement sa vie, et se plongea à nouveau dans son travail. Un jour, le scientifique trouva un bébé devant sa porte, dans un berceau contenant aussi une lettre étrange dont le contenu ne fut pas du goût du père. Au lieu d’être honoré par ce don de la déesse Athéna, le chercheur éprouva de la colère ainsi que du scepticisme. D’ailleurs, pour lui, c’était et c’est encore aujourd’hui une blague. Il avait toujours nié l’existence de Dieu, alors des Dieux grecs… Comme on donne des vêtements, il déposa l’enfant dans un orphelinat sans laisser ni nom ni adresse.

Et voici comment Matthew vint au monde, et démarra sa vie sur Terre. Dans un premier temps, le bébé fut placé dans une famille d’accueil ; malheureusement, jouant de malchance, il n’y resta que deux mois. Enfin comme vous vous en doutez cette information n’est connue que parce qu’il a consulté son dossier. En effet, à l’âge de cinq ans, le jeune garçon avait déjà connu quatre familles d’accueil. Toutes plus différentes les unes que les autres. Ces changements constants furent autant motivés par les familles, que par l’attitude et les soucis du jeune garçon. On le diagnostiqua très rapidement avec un trouble de déficit de l’attention avec hyperactivité. Certes, il ne tenait pas en place et il était difficile à canaliser. Et pour couronner le tout, bien que très intelligent et malin, Matt souffrait de dyslexie. Ce n’est que plus tard qu’il apprit que c’était le « package demi-dieu ». A l’époque, c’était une situation très difficile pour l’intéressé. Qui comprenait plus de choses qu’il ne laissait paraître, et qui finalement ne s’était lié qu’à une seule personne. Madeleine Rivers. C’était l’une des responsables du centre en charge de son dossier, qui avait choisi son prénom et se montrait toujours très patiente et à l’écoute de son petit protégé. Elle était une mère de substitution à ces yeux. Un attachement réciproque les liait. Finalement, Matthew préférait être au centre que dans des familles d’accueil. Il devait suivre un traitement quotidien, avec des séances chez des spécialistes pour sa dyslexie. Des contraintes très lourdes pour les personnes s’occupant de lui. Le jeune garçon ne comprenait pas pourquoi ses facilités dérangeaient les adultes. Ce n’était pas de sa faute si les choses lui paraissaient plus simples qu’aux autres, et qu’il était capable de retenir des choses complexes sans grande difficulté. Cette période fut très difficile pour lui, et il n’en parle jamais.

Les années continuèrent ainsi. Malgré sa grande intelligence et ses facilités de compréhension, c’était un élève en échec à cause de sa dyslexie. Les professeurs ne s’attardèrent pas sur son cas, à quelques exceptions près ; certains comprirent que dès que la lecture entrait dans l’équation, il perdait tous ses moyens. C’était frustrant pour l’intéressé, ce qui ne facilitait pas son apprentissage. Sa vie était une suite de familles d’accueil, de foyers et d’écoles. C’est à l’âge de neuf ans que Matthew prit une décision importante pour son futur. Il avait été placé dans une énième famille d’accueil, qui était probablement la pire qu’avait connu l’orphelin. Ajouté à cela, Madeleine lui annonça son départ afin de mener sa propre vie ; son mari était muté à l’autre bout du pays, et elle était enceinte. Elle devait fonder une famille. Le jeune garçon comprit tout cela, et fut extrêmement blessé… Il perdait sa mère de substitution, qui ne le considérait pas comme sa famille. L’éducatrice promit de donner des nouvelles, ce qui ne fut jamais le cas. Possédant déjà une trop grande confiance en lui, et surtout désespéré à l’idée de perdre Madeleine et de rester dans cette famille, Matt prit la décision de vivre par lui-même. Il s’en sentait capable, et cela lui parut extrêmement facile. La naïveté de l’enfance. Son plan était théoriquement bien ficelé, mais nécessitait un peu de préparation. Il lui fallait un peu d’argent, de la nourriture et d’autres fournitures indispensables selon lui. Et enfin, le jeune garçon avait pris la décision de rejoindre son éducatrice par n’importe quel moyen. Elle représentait encore sa seule famille à ses yeux. C’est au terme de sept mois d’obstination qu’il se jugea fin prêt pour l’aventure. Et qu’il quitta son domicile un soir sans prévenir personne.

Les premiers jours parurent plutôt aisés et facile, et suivaient parfaitement le plan établi. C’était l’été donc la température ne représentait pas un réel problème. Cela faisait cinq jours qu’il était parti de chez lui, et une nuit, pour se reposer, il entra dans un vieux bâtiment abandonné. Son instinct lui souffla de ne pas pénétrer dans les lieux, mais sa raison l’emporta. Il s’y installa aussi confortablement que possible, tout en ayant cette petite voix lui murmurant de s’enfuir. Matt était aux portes du sommeil, lorsqu’un bruit immense retentit dans le bâtiment. Un frisson parcourut l’échine du jeune fugueur. La peur et l’appréhension le tétanisaient et l’empêchaient de faire quoi que ce soit… C’est alors qu’une voix résonna alors dans l’esprit du jeune garçon, lui dictant des actions. Le ton était inquiet mais autoritaire. Instinctivement, Matt sut que ces conseils étaient avisés et devaient être suivis absolument. Abandonnant toutes ses affaires derrière lui, le fugueur s’engouffra dans le bâtiment s’y enfonçant sur les indications de la voix. Il semblait se diriger vers une voie sans issue, lorsqu’une brèche finit par apparaître. Toujours en courant, il quitta les lieux s’éloignant aussi loin qu’il le put. Lorsque ses forces s’éteignirent, le jeune garçon s’écroula sur le sol et mit un certain temps avant de reprendre sa respiration. Une fois remis de ses émotions, la voix résonna à nouveau dans son esprit. Cette fois, elle était plus douce presque maternelle. Enfin l’image qu’il se faisait d’une voix maternelle. La femme se présenta et lui fit certaines révélations, bien que certaines informations devraient attendre selon elle. Matthew écouta attentivement, se sentant en confiance avec cette voix qui se revendiquait sa mère. Ses instructions étaient claires et précises. Il devait rejoindre la ville de New York dans un premier temps. Il y trouverait de l’aide, un refuge ainsi que toutes les réponses à ses interrogations. Le jeune garçon se releva et adressa une prière de remerciement en regardant le ciel, sans apercevoir la femme l’observant de l’autre côté de la rue. Il se mit donc en route. Son voyage ne fut pas des plus aisés. L’auto-stop n’était pas une possibilité, et sans argent, il lui était difficile de prendre les autres moyens de transports. Marchant avec détermination, le fugueur avança d’un pas soutenu pour son jeune âge. A chaque difficulté, la voix de sa mère résonnait dans son esprit pour lui offrir conseils et encouragements. Au cours de son périple, Matthew évita les monstres les plus importants et dut affronter des plus petits pour survivre. Ce fut sa première expérience, et son entrée dans le monde qui serait le sien à l’avenir. Le demi-dieu doit bien reconnaître qu’il fut aidé à de nombreuses reprises au cours de son périple, des bons samaritains lui avait offerts à manger et fait faire un petit bout de route sans lui poser réellement de questions.

Matthew mit près d’un mois pour aller de Baltimore à New York, et autant dire qu’il était en piteux état en arrivant dans la ville. Amaigri, affamé et en haillons, le jeune garçon suivit à nouveau la voix qui lui indiqua un lieu et une personne. C’était un lycée. Son arrivée à la porte de ce dernier ne passa pas inaperçu, d’autant plus qu’il interrogea les différents élèves pour trouver un certain Marion. Enfin à ce moment-là, Matt pensait qu’il s’agissait d’une fille. Le jeune adolescent se présenta alors devant l’enfant de dix ans, lorsqu’on vint le chercher dans la cour. Sans aucun préambule, le fugueur plongea son regard dans celui de son interlocuteur et lui dit le plus simplement du monde « Je suis un fils d’Athéna, et ma mère m’a guidé vers toi. ». Autant dire que Marion fut choqué et observa nerveusement les alentours. Il posa tout un tas de questions à Matthew, qui entama alors un jeu de question-réponse à tour de rôle. Le voyageur comprit que ses différentes familles d’accueil avaient laissé une odeur sur lui, permettant de dissimuler sa nature ce qui lui avait offert un voyage plutôt serein… A priori, selon Marion, qui se révéla être un satyre, sans cela, il n’aurait jamais pu atteindre New York et le retrouver. Malheureusement, l’odeur s’atténuait et il fallait qu’ils arrivent rapidement à un lieu appelé la colonie. Matt suivit le satyre, et remercia sa mère silencieusement sans obtenir de réponses ; il sut qu’elle ne lui parlerait plus aussi souvent à présent qu’il était arrivé à destination. Tout en prenant la direction de ce refuge, le jeune garçon interrogea son guide longuement, demandant des détails de plus en plus poussés ; d’ailleurs, à un moment, il entendit même Marion dire que les enfants d’Athéna étaient toujours aussi curieux avant de soupirer.

Ils arrivèrent à la colonie, et on le présenta à Chiron ainsi qu’à d’autres pensionnaires. On lui montra un film, et on l’installa dans le bungalow d’Athéna ; la marque de sa mère était apparue au-dessus de sa tête dès son entrée dans le camp. C’était une nouvelle vie pleine de choses à découvrir et expérimenter pour le jeune garçon, et puis il put développer ses connaissances grâce aux livres présents dans le bungalow. La première année passa tranquillement, et fut rythmée par les entraînements ainsi que les tâches quotidiennes. Matthew lisait énormément et assimila rapidement de très nombreuses choses ; après tout, il était fils d’Athéna déesse de la sagesse… et de la guerre. Avec le temps, le jeune garçon s’améliora à l’épée et s’entraîna durement. Il espérait recevoir une quête comme les plus âgés, et faire des preuves ; on le traitait encore comme un enfant, ce qu’il n’appréciait pas vraiment. Ses camarades entreprirent de l’aider à se former, et lui apprirent aussi de nombreuses choses. Après deux ans au sein de la colonie, Matthew avait envie de retourner dans le monde. Une occasion se présenta lorsqu’on chargea Marion d’aller chercher une sang-mêlé, c’était la fille d’un dieu mineur et qui avait échappé aux attaques de monstres malgré le réveil de ses pouvoirs. Le jeune Rivers, car il avait officiellement adopté ce nom à présent, insista pour accompagner le satyre, devenu son ami avec le temps. Chiron finit par céder devant l’insistance de l’adolescent, et surtout la menace d’un départ inopiné de sa part de la colonie : le centaure préféra voir le jeune homme accompagner le satyre, plutôt que de le voir parcourir seul la ville de New York.

Après trois ans au sein de la colonie, et exclusivement la colonie, Matthew vit le monde sous un autre jour ; ses perceptions étaient meilleures, et il se rendit compte de tout ce que pouvait dissimuler la brume à présent. Ce périple fut intéressant, et comme la première fois, Marion fut bombardé de questions. Le jeune homme était intrigué par la manière dont se passait l’arrivée classique d’un sang-mêlé. Mais le début fut un peu ennuyeux, dans la mesure où ils devaient surveiller la demoiselle afin de vérifier son identité ainsi que son ascendance. Cette surveillance se révéla totalement infructueuse… Mais leur présence à eux deux, et surtout celle de Matthew, attira des monstres ; ces derniers s’attaquèrent directement à Marlee, leur cible. C’était une preuve suffisante. Le sang-mêlé et le satyre intervinrent alors pour protéger l’intéressée, et l’emmener avec eux. Le jeune Rivers se sentit responsable de cette adolescente du même âge, après tout, c’était sa présence qui avait attiré les monstres et mis sa vie en danger. Quand ils arrivèrent à la colonie, Matt la prit sous son aile et l’aida à s’intégrer. Ils se ressemblaient sur certains points. La vie reprit son déroulement plus naturel, et il continua ses entraînements dans les diverses ateliers proposés à la colonie ; il y passait douze mois par an. Son maniement de l’épée s’améliora un peu plus chaque jour, et il se révéla rapidement très redoutable avec cette arme dans les mains et un bouclier. Ses stratégies en combat comme durant les jeux semblaient imparables, bien que souvent immatures. Son manque d’expérience lui jouait des tours.

C’est à l’âge de quinze ans qu’il se vit confier sa première quête. Il choisit Marlee ainsi qu’un autre pensionnaire pour l’accompagner, son choix était mû par les capacités de ces personnes et non par la popularité ou l’affinité. Cette mission se déroula plutôt bien, compte tenu de l’objectif et des éléments en possession des jeunes héros. Matthew obtint une seconde quêtes à dix-huit ans, et joua les accompagnateurs pour une autre à seize ans. La colonie fut son univers, bien que parfois, il réussissait à se faire inviter à l’extérieur durant des vacances scolaires par des familles d’autres pensionnaires. Sa mère ne lui parla qu’en de très rares occasions, et toujours pour lui apporter un peu d’aide ou des conseils. Aujourd’hui, Matthew a vingt ans et se pose la question de rester à la colonie ou de tenter sa chance dans le monde extérieur ; après tout, il est tant qu’il prenne une décision sur son avenir. Même si certains diraient qu’il a encore le temps pour cela.



- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
" L'homme sage apprend de ses erreurs,
L'homme plus sage apprend des erreurs des autres. "
⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

ROMAINE ✤ fille de trivia


MessageSujet: Re: Matthew Rivers   Dim 6 Avr - 8:28

bienvenue ici!   ta fiche est vraiment bien écrite, et ta plume est très agréable à lire  I love you j'aime spécialement l'objet que porte Matthew, c'est intéressant   
tu es donc validé, et j'espère que tu vas bien te plaire ici!   

félicitations !

Bienvenue chez les fous What a Face tu viens d'être validé, et avant de pouvoir commencer à rp voici quelques sujets dans lesquels tu devra passer. Tout d'abord nous t'invitons à lire le règlement si ce n'est pas encore fait, tu pourras ensuite aller recenser ton avatar et poster une fiche de lien et de rp.    N'oublie pas de recenser ton personnage ici s'il s'agit d'un demi-dieux, et s'il possède une quelconque responsabilité chez les amazones, romains ou grecs, merci d'aller le signaler dans le sujet approprié afin d'éviter les malentendus :fez:Bon jeu parmi nous, et au plaisir de te voir en action   (aucun sous-entendu ici, esprits pervers passez votre chemin )

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

GRECQUE ✤ fille de nyx


MessageSujet: Re: Matthew Rivers   Dim 6 Avr - 8:29

bienvenue zoella va venir te valider j'adore ton personnage I love you

édit : ah bah What a Face What a Face

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

✻ the blood of stars ran in her veins
my chest is getting tight, i've got nothing to hide. i take it all on board, i've got to crack the code. everything coincides , heavy are these skies i wanna make a vow to make this right somehow. it's killing you inside, fighting against the tide. i'm sinking like a stone easy come easy go
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

GREC ✤ fils d'athéna


MessageSujet: Re: Matthew Rivers   Dim 6 Avr - 9:29

Merci beaucoup à toutes les deux. Ravi que mon personnage vous plaise, et qu'il ait convenu.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
" L'homme sage apprend de ses erreurs,
L'homme plus sage apprend des erreurs des autres. "
⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Matthew Rivers   

Revenir en haut Aller en bas
 

Matthew Rivers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Matthew "Matt" Williams
» matthew & manuela ❝ apologize ❞
» Matthew Lombardi signe a Philladelphie
» [M] Matthew Gray Gubler - Indépendants
» (M) MATTHEW DADDARIO▼ Demi-Frère caché

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OLYMPUS SOLDIERS ::  :: l'épreuve de Lupa :: présentations validées-